Prix goncourt, Renaudot, Femina : comment se déroule la remise des prix ?

Chaque année, lors de la rentrée, les élèves prestigieux sont incités à participer à des concours. Notamment des concours littéraires afin d’obtenir des prix tels que le Prix Goncourt, Renaudot, Femina. En effet, les plus brillants seront recomposés. Mais de quelle manière ? Par de l’argent ? Une reconnaissance ? Une publication ? Présenter comme une période propice pour le monde éditorial, ce concours encourage les jeunes à découvrir leur talent dans la littérature. Les prix littéraires sont un moyen de se faire connaître, mais aussi d’accroître ses connaissances. Entre autres elle permet au participant de développer leurs talents ainsi que leurs cercles professionnels.

Le prix Goncourt

Ce prix a été créé en 1903 et est composé principalement de dix membres. Il est souvent prononcé chaque année chez le restaurateur parisien Drouant. Pour participer à ce prix littéraire, l’ouvrage doit être un roman édité par un éditeur francophone possédant un circuit de distribution en libraire. Pour le prix  adressé aux lycéens, les élèves doivent lire des romans qu’ils auront pris soin de sélectionner. La lecture devrait se faire avec un enseignant. Durant cette période de lecture, il y aura sept rencontres régionales entre auteurs et lycéens.

Le prix Renaudot

Dix critiques littéraires qui ont attendu les résultats du Goncourt chez Drouant un restaurant parisien qui ont créé le prix Renaudot en 1925. De ce fait, le prix Renaudot a été rendu en 1926. Ce prix littéraire est une sorte d’anti-Goncourt, en effet, pour éviter qu’un lauréat qui aurait gagné le Prix Goncourt quelques minutes avant ne reçoive aussi le Prix Renaudot. Pour ce prix littéraire, il n’existe pas de dotation. Un « Renaudot » se vendait environ à 220 000 entre 2012 et 2016. Le 4 novembre 2019, le prix Renaudot a été attribué à Sylvain Tesson pour « La panthère des neiges » (Gallimard)

Le prix Femina

Ce prix littéraire a été créé par les 22 collaboratrices du magazine « La vie heureuse » soutenu par le magazine « Femina » et l’An 1904. Le « Prix vie heureuse » était le nom de ce prix au départ et a été créé pour contrer le Prix Goncourt. Le Prix Femina n’est récompensé d’aucune dotation. En 2019, ce prix a été décerné à Sylvain Prudhomme pour « Par les routes » (Gallimard) dans la catégorie romans française. Quant à celui du prix Femina étranger, ce dernier a été attribué à Manuel Vilas pour « Ordesa » (éd sous-sol)

Liseuse ou livre : quels sont leurs avantages et inconvénients ?
Marc Levy, Guillaume Mussot : pourquoi ont-ils autant de succès ?